Accueil / Partenaires

2013-04-22

Le DCAF contribue à une conférence à Tunis sur la réforme du secteur de la sécurité

Le DCAF contribue à une conférence à Tunis sur la réforme du secteur de la sécurité

Le Centre de Genève pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF) a pris part aujourd’hui à la  conférence portant sur « La réforme sécuritaire et l’instauration des fondements de la sûreté républicaine : défis, principes et objectifs » organisée par l’Union nationale des syndicats des forces de la sûreté tunisienne (UNSFST) à Tunis.

 

Les différents acteurs du système sécuritaire présents à la conférence ont débattu des questions de législation dans le domaine de la sécurité, du contrôle parlementaire des forces de l’ordre, et du choix de la doctrine et de la stratégie sécuritaire pour la Tunisie postrévolutionnaire.

 

Le DCAF a participé aux activités au travers de deux interventions. La première a été présentée par Mme Wided Boujeh, responsable du projet de réforme législative au DCAF-Tunis  et a eu pour thème « Les réformes législatives du système sécuritaire tunisien : quelle approche ? ».

 

L’experte du DCAF a ainsi rappelé les attributs du concept de la sécurité globale en tant que droit du citoyen s’inscrivant dans un cadre constitutionnel et dans une approche universelle des droits de l’Homme.

 

Elle a souligné également le fait que toute réforme législative ne peut être entreprise que dans une approche structurelle, fondée sur le principe de bonne gouvernance, précisant le rôle des différents acteurs et leur mission pour l’accompagnement de la réforme aussi bien sur le plan législatif que judiciaire. Mme Boujeh a recensé dans ce cadre les différentes législations en vigueur depuis 1956 en matière de sécurité ainsi que les amendements et nouveaux textes adoptés après la révolution. Ceux-ci s’inscrivent dans le cadre d’une sécurité désormais au service des droits de l’Homme.

 

M. Jonas Loetscher, Chargé de mission du DCAF en Tunisie, a présenté pour sa part une intervention portant sur « La gestion stratégique de la réforme du secteur de la sécurité ». Cette présentation a démontré la nécessité  de s’inscrire dans le cadre d’une réforme globale des forces de police, vue non plus sous le seul prisme sécuritaire, mais comme un véritable projet sociétal auquel contribueraient tous les acteurs.

 

M. Loetscher a par ailleurs mis en exergue le besoin de mettre en œuvre un véritable processus de planification stratégique pour toute réforme de la police. Il a notamment passé en revue les différentes expériences menées dans ce domaine au Canada ou en Suisse. M. Loetscher a par ailleurs rappelé que toute réforme devra être basée sur une vision claire ainsi que partagée par les différents acteurs mais aussi par la société. Il a réaffirmé à cette occasion le besoin d’établir une réelle communication autour de ce projet et d’adopter des règles ainsi que des procédures transparentes fondées sur les principes d’équité et de consensus.