Accueil / Banniere principale

2020-05-28

Webinaire sur la situation des enfants placés dans les centres de rééducation durant la pandémie du Covid-19

Webinaire sur la situation des enfants placés dans les centres de rééducation durant la pandémie du Covid-19

Tunis le 28mai 2020 : En étroite collaboration avec le Ministère de la Justice -Comité Général des Prisons et de la Rééducation, la GIZ, DCAF et UNICEF, ont organisé un webinaire sur les enfants placés dans les centres de rééducation durant la pandémie du COVID-19.

 

Cet ateliervisait, d’une part, à exposer les défis rencontrés par les professionnels de la justice face à une crise sanitaire inédite, et d’autre part, à identifier les bonnes pratiques au sein des expériences comparées, en vue de les généraliser.

 

Les invités, experts nationaux et internationaux en pénitentiaire, magistrats et représentants du ministère de la Justice, en particulier du Comité  des prisons et de la rééducation, et du Bureau de soutien à la justice juvénile, ont fait part à l’évaluation de la situation des enfants privés de libertés et l’exposition des défis y afférents.

 

De nombreux aspects ont été évoqués dans ce cadre :

  • Les défis juridiques rencontrés par les juges des enfantsface à cette situation marquée par la suspension des procédures judiciaires par le Conseil supérieur de la magistrature, et l’absence de plaidoiries qui constituent des garanties fondamentales au droit de l’enfant d’être entendu.
  • L’impact psycho-socialdu double confinement sur les enfants placés dans les centres de rééducationpendant la crise sanitaire.
  • Les réponses administratives et judiciaires apportées à l’échelle internationale pour assurer la sécurité des enfants en détention, sans porter préjudice à l’intérêt suprême de l’enfant, l’accent mis sur l’interdiction de la discrimination et de l’isolement de l’enfant en toute circonstance. 

 

A l’issu des présentations, un vif échangea généré une série de recommandations par rapport à la sécurité, le bien-être et la resocialisationdesenfants en conflit avec la loi et privés de liberté. Des bonnes pratiques apparues pendant la crise sanitaire ont été soulignées, en particulier, la réduction de la population carcérale et le recours aux peines alternatives avec privation de liberté comme ultime recours.

 

Ce programme est financé par le Fonds d’affectation spécial pour l’Afrique du Nord (TFNA) du DCAF. Le financement du fonds provient actuellement de l’Allemagne, de la Belgique, de la France, du Luxembourg, des Pays-Bas, et de la Suisse. De plus amples informations sur le DCAF sont disponibles sur le site web du DCAF ou sur le site web du DCAF en Tunisie.